Le Musée Henri Queuille

13/09/2021
Le Musée Henri Queuille

Le Musée Départemental de la Résistance Henri Queuille est installé dans l’ancienne maison d’Henri Queuille, homme politique, dont les descendants ont légué la demeure au Conseil Général de la Corrèze.

Le Musée a été inauguré en 1982 par le Président François Mitterrand, en présence de Jacques Chirac, alors député de la circonscription, et du conservateur-fondateur, Marcel Barbanceys.

Tout en rappelant le contexte général des années noires de l’occupation nazie en 1940-1944, il retrace plus particulièrement la résistance des maquisards, qui fuyaient le service du travail obligatoire en se réfugiant dans les gorges de la Dordogne et de la Luzège. De caches en embuscades, de contacts en réseaux, la Haute Corrèze a toute sa place dans l’histoire générale de la Résistance française.
La résistance d’Henri Queuille incarne celle du personnel politique de la IIIè République, qui a rallié le général de Gaulle.

Le Musée se visite tous les jours, du 1er mai au 30 Octobre, de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h et sur rendez-vous le reste de l’année.

Il peut accueillir des groupes et proposer une conférence préparatoire à la visite. Il peut offrir des conférences itinérantes sur un thème inclus dans ses axes de travail, à définir avec les personnes et structures intéressées.

SITE WEB

HENRI QUEUILLE (1884-1970)

La notoriété de Neuvic demeure étroitement liée à l’œuvre et à l’héritage d’Henri Queuille, (1884-1970) enfant de la cité, élu local précoce, maire de Neuvic de 1912 à 1965 et homme d’Etat au parcours brillant, jusqu’ au sommet de l’Etat.

Sous les IIIème et IVème républiques, Henri Queuille est un homme d’État dont l’œuvre est considérable. Maintes fois ministre, président par intérim du gouvernement d’Alger, trois fois président du Conseil et membre de tous les gouvernements de 1948 à 1954, il n’a jamais oublié ses racines. Profondément attaché à sa commune, il en a fait un pôle d’enseignement technique et agricole de renommée nationale, un pôle touristique important tout en embellissant sa cité.

L’oeuvre nationale d’Henri Queuille ne se sépare pas de son action locale, qui a façonné le visage de la commune et continue à orienter son destin : aménagement hydro-électrique de la Dordogne, embellissement du bourg, équipements scolaires, création du lac artificiel de la Triouzoune et d’une station verte de vacances, qui était alors la première et longtemps la seule de la région, etc.

Au fil des années, les municipalités successives se sont efforcées de renforcer cet héritage et ont privilégié le développement touristique tout en préservant la qualité de l’environnement. C’est ainsi que depuis 2005 la plage de Neuvic est récompensée par le prestigieux écolabel, le Pavillon Bleu.